L’Europe face à la concurrence chinoise dans le secteur photovoltaïque : un défi pour la transition énergétique

Novembre 2023

1. Introduction

L’industrie photovoltaïque européenne est confrontée à une concurrence croissante de la part de la Chine, qui domine le marché mondial des panneaux solaires. Cette situation pose des défis majeurs pour l’Europe, qui cherche à maintenir sa souveraineté énergétique et à protéger les emplois dans son industrie photovoltaïque. Comment l’Europe peut-elle réagir face à cette menace ? Quelles sont les opportunités et les risques pour la filière solaire européenne ? Quelle stratégie industrielle l’Europe doit-elle adopter pour renforcer sa position dans ce secteur clé de la transition énergétique ?

2. La montée en puissance de la Chine

Au cours des dernières décennies, la Chine a réussi à s’imposer comme le leader mondial de la production de panneaux solaires. Cette ascension fulgurante est le résultat d’une combinaison de facteurs clés. Tout d’abord, la Chine a bénéficié de coûts de production plus bas, grâce à une main-d’œuvre abondante et à des économies d’échelle. De plus, le gouvernement chinois a investi massivement dans la recherche et le développement, favorisant l’innovation et l’amélioration constante de la technologie des panneaux solaires.

Un autre facteur clé de la domination chinoise est sa forte capacité de production de silicium polycristallin, le matériau de base des panneaux solaires. Cette capacité de production, couplée à une stratégie agressive d’expansion sur les marchés étrangers, a permis à la Chine de dominer le marché mondial. Aujourd’hui, elle fabrique 60 % de la production annuelle globale de panneaux photovoltaïques et compte trois des cinq premières entreprises du secteur.

Cette domination chinoise pose un défi majeur pour l’Europe. En effet, la part de marché de l’Europe dans la production mondiale de panneaux solaires a chuté de manière spectaculaire, passant de 30 % à 3 % entre 2007 et 2017. Cette chute est principalement due à la concurrence des panneaux solaires chinois à bas prix, qui ont inondé le marché européen.

Aujourd’hui, l’Union européenne importe 84 % de ses équipements photovoltaïques de Chine. Cette dépendance à l’égard des importations chinoises pose des problèmes de sécurité énergétique et de résilience de la chaîne d’approvisionnement. De plus, elle met en péril les emplois et l’innovation dans l’industrie photovoltaïque européenne.

Face à ces défis, l’Europe doit trouver des moyens de renforcer sa filière photovoltaïque, de diversifier ses sources d’approvisionnement et de stimuler l’innovation et la compétitivité dans ce secteur clé de la transition énergétique.

3. Les mesures protectionnistes : une réponse insuffisante ?

Face à la concurrence déloyale de la Chine, les États-Unis et l’Union européenne ont réagi en imposant des droits de douane ou des taxes sur les produits photovoltaïques chinois. Ces mesures protectionnistes ont été mises en place dans le but de protéger l’industrie solaire locale, de préserver les emplois dans ce secteur et de garantir une concurrence équitable. Cependant, ces mesures ont également eu des effets négatifs. En effet, elles ont entraîné une hausse des prix des panneaux solaires, ce qui a freiné le développement du solaire dans ces régions. Cette hausse des prix a rendu les panneaux solaires moins abordables pour les consommateurs, ce qui a ralenti l’adoption de cette technologie d’énergie renouvelable.

De plus, ces mesures protectionnistes ont également eu des répercussions sur le commerce international. Elles ont exacerbé les tensions commerciales entre les États-Unis, l’Union européenne et la Chine, et ont mené à des représailles commerciales de la part de la Chine.

En outre, ces mesures n’ont pas réussi à résoudre le problème fondamental : le manque de capacité de production de l’Europe. Malgré ces droits de douane et taxes, l’Europe reste fortement dépendante des importations de panneaux solaires chinois.

4. L’arrêt des subventions chinoises : une opportunité pour l’Europe ?

En mai 2023, le gouvernement chinois a pris une décision surprenante qui a secoué l’industrie solaire mondiale : il a décidé d’arrêter de subventionner le secteur du solaire. Cette décision a été prise dans le cadre d’une stratégie visant à réduire le surinvestissement et le gaspillage d’énergie dans le secteur, et à encourager les entreprises à être plus compétitives sur le marché international.

L’arrêt de ces subventions a eu un impact immédiat sur le marché. Les producteurs chinois, qui dépendaient fortement de ces subventions pour maintenir leurs prix bas, ont dû brader leur production pour écouler leurs stocks. Cela a entraîné une baisse supplémentaire des prix des panneaux solaires sur le marché mondial.

Cette situation pourrait représenter une opportunité pour l’Europe. En effet, sans ces subventions, les entreprises chinoises pourraient perdre en compétitivité. Cela pourrait permettre aux entreprises européennes de regagner des parts de marché et de renforcer leur position dans l’industrie solaire mondiale.

Cependant, pour que cela se produise, l’Europe doit être prête à saisir cette opportunité. Elle doit investir dans la recherche et le développement, améliorer la qualité et l’efficacité de ses panneaux solaires, et développer des stratégies pour augmenter sa capacité de production. De plus, l’Europe doit également mettre en place des politiques favorables à l’industrie solaire, telles que des incitations fiscales et des subventions, pour encourager les entreprises à investir dans ce secteur.

5. Conclusion : l’urgence d’une stratégie industrielle européenne

Pour faire face à ces défis, l’Europe doit mettre en place une stratégie industrielle cohérente et ambitieuse. Elle doit investir davantage dans la recherche et le développement pour améliorer la technologie des panneaux solaires et réduire les coûts. De plus, l’Europe pourrait également envisager de mettre en place des mesures protectionnistes pour protéger son industrie photovoltaïque. Enfin, l’Europe doit travailler avec ses partenaires internationaux pour établir des règles du commerce équitable et durable dans le secteur de l’énergie solaire. Seule une telle stratégie permettra à l’Europe de relever le défi de la transition énergétique et de pérenniser sa filière photovoltaïque.

Sources:

  1. Chronique d’une capitulation européenne face à la Chine - Les Echos
  2. La transition énergétique européenne : vers un désastre industriel - Le Monde de l’Energie
  3. Panneaux solaires : l’écrasante domination de la Chine - Le Point
  4. Répondre à la concurrence chinoise qui menace la pérennité de la filière solaire européenne - Parlement Européen
  5. La Chine écrase le marché des panneaux solaires - La Croix
Bayonne - Centrale solaire de 9kWc Installation d'une centrale solaire de 9 kWc en surimposition sur un toit en bac acier à Bayonne
Le Choix des Cellules Solaires : La Clé de la Performance de Votre Installation Solaire Le Choix des Cellules Solaires : La Clé de la Performance de Votre Installation Solaire avec Cap Solar, la Garantie d'un Rendement Optimal ...
L'autoconsommation photovoltaïque, une révolution énergétique à portée de toit Novembre 2023 L'autonomie énergétique prend une nouvelle dimension avec l'avènement de l'autoconsommation photovoltaïque. Cette approche...
×